France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


RETROSPECTIVE - Mort de Sean Connery : Des « Incorruptibles » à « Octobre Rouge », les cinq films de sa carrière - VIDÉO

La carrière de l’acteur, décédé à l’âge de 90 ans, s’est étalée sur près de cinquante ans au cinéma...

RETROSPECTIVE - Mort de Sean Connery : Des « Incorruptibles » à « Octobre Rouge », les cinq films de sa carrière

Par : C.R. avec AFP

  1. Sean Connery est décédé ce samedi à l'âge de 90 ans, a annoncé sa famille.
  2. L'acteur, mondialement connu pour avoir été le premier à incarner James Bond au cinéma, a joué dans plus d'une soixantaine de films.
  3. Retour sur les cinq films qui ont marqué son parcours sur le grand écran.

« Mon nom est Bond. James Bond. » C’est bien Sean Connery qui prononce ces mots pour la première fois au cinéma. Mais il n’était pas que l’espion le plus connu du monde. Au fil de ses cinquante années de carrière, l’acteur décédé à l’âge de 90 ans a dilué son accent écossais à travers les 64 films dans lesquels il est apparu.

Pas de printemps pour Marnie (1964)

Dans l’un des films les plus cruels d’Alfred Hitchcock, Sean Connery – qui échappe ainsi à son personnage de 007 – incarne un riche éditeur qui tombe amoureux d’une jeune secrétaire cleptomane et frigide (Tippie Hedren). Le maître du suspense semble fasciné par Sean Connery et sa virilité presque caricaturale, sa manière obsessionnelle de protéger celle qui deviendra sa femme et la découverte de toutes ses psychoses qui l’effraient et l’excitent.

Le nom de la rose (1986)

Sean Connery, alors en période de disgrâce, était loin d’être le premier choix de Jean-Jacques Annaud pour incarner le rôle principal du moine Guillaume de Baskerville. Mais le réalisateur français raconte avoir eu « la chair de poule » lorsque l’Ecossais a commencé à lire le script et il l’engage contre l’avis de son agent qui le taxe de « vieux ringard ». Umberto Eco, l’auteur italien du Nom de la rose, avait les mêmes appréhensions. « Ce que tu as réussi le mieux, c’est ce que je craignais le plus. Sean Connery est formidable », dira-t-il à Jean-Jacques Annaud. Le rôle a valu un Bafta du meilleur acteur à l’Ecossais.

Les Incorruptibles (1988)

Le chef-d’œuvre de Brian De Palma sur la pègre à l’époque de la prohibition vaudra un Oscar et un Golden Globe à Sean Connery (meilleur acteur dans un second rôle) et le titre du « pire accent au cinéma de tous les temps. » Sean Connery, en vieux flic qui connaît bien le monde des truands, vole la vedette au jeune Kevin Costner face au grand Robert de Niro en Al Capone inattaquable.

Indiana Jones et la Dernière Croisade (1989)

En 1989, Steven Spielberg a l’idée de réunir Harrison Ford et Sean Connery dans un formidable duo d’acteurs qui fera un triomphe. Sean Connery incarne avec malice et élégance un médiéviste farfelu mystérieusement disparu que son fils, l’aventurier Indiana Jones, va tenter de retrouver. En 2008, alors que Sean Connery était à la retraite depuis cinq ans, il refusa de rejouer son rôle dans le quatrième volet de la série Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, le jugeant trop anecdotique.


À la poursuite d’Octobre rouge (1990)

Avec son élégance naturelle et son charisme implacable, Sean Connery était aussi le capitaine Marko Ramius, commandant de l’Octobre Rouge. Le film d’action, sorti en 1990, était l’adaptation cinématographique du roman de Tom Clancy, paru en 1984. Dans ce long-métrage devenu culte, ce n’est pourtant pas Sean Connery qui devait se glisser dans la peau du commandant, mais Klaus Maria Brandauer. Même pour incarner un vétéran de la marine soviétique, l’acteur a gardé son accent écossais, si cher à son cœur […]


(SOURCE) : 20minutes.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET


2 commentaires:

  1. Difficile de dire dans quel film je le préfère... tant il est toujours excellent. Les diamants sont éternels, et lui aussi, maintenant... RIP

    RépondreSupprimer

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®