France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !

Roselyne Bachelot : combien touchait-t-elle avant de devenir ministre ?

En juillet dernier, Roseylne Bachelot a été nommée ministre de la Culture dans le gouvernement de Jean Castex. Et avant cela, elle a endossé plusieurs statuts, qui lui ont permis de faire fructifier ses revenus en 2019.

Roselyne Bachelot : combien touchait-t-elle avant de devenir ministre ?

Par : Pauline Laforgue | closermag.fr

En 2012 lorsqu'elle quitte le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot semble tirer un trait sur la politique. Très vite, cette proche de Nicolas Sarkozy se lance dans plusieurs projets, bien loin des hautes sphères du pouvoir qu'elle a fréquenté pendant longtemps. Chroniqueuse de télévision, écrivain, éditorialiste et animatrice... Si elle vit désormais loin du monde politique, elle reste dans la lumière, s'octroyant notamment une apparition dans les Reines du Shopping pour la bonne cause. Toutefois en juillet dernier, c'est Jean Castex qui lui a donné une bonne raison de revenir en lui proposant le ministère de la Culture. Une condition pour revenir en politique.

Toutefois, si les salaires des ministres sont conséquents, Roselyne Bachelot elle s'est assuré une petite retraite dorée lorsqu'elle a quitté son ministère en 2012. Ainsi rien qu'en 2019, elle a déclaré avoir gagné pas moins de 104.194 euros net. Dans ce total, on retrouve les 84.000 euros gagnés chez RBN Conseil, les 8474 euros de Radio France, les 1710 euros du Théâtre du Capitole à Toulouse où elle avait animé le 52e Concours international de Chant de Toulouse, les 570 euros de chez Flammarion ou encore les 8361 euros chez Plon, dévoile la Haute autorité pour la transparence publique.

Roselyne Bachelot a perdu "la moitié de ses revenus" en devenant ministre

Des revenus conséquents pour Roselyne Bachelot, qu'elle a toutefois vu réduits de moitié lorsqu'elle a accepté le poste de ministre de la Culture. Dans les colonnes du JDD après sa nomination, elle avait en effet tenu à préciser qu'elle n'avait pas accepté ce poste pour des raisons financières, mais bien par passion. "Nul ne peut dire que je sers mes intérêts en acceptant ce poste dans un contexte aussi terrible", expliquait-elle, avant d'évoquer à demi-mot son salaire. "Je perds tout de même la moitié de mes revenus dans cette affaire", avait souligné la ministre […]


(SOURCE) : closermag.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®