France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


Transformons le Deuil National en politique d’accueil de la vie

Alors que la France commémore ce mercredi le décès de Valéry Giscard d'Estaing, Nicolas Tardy-Joubert, Président de la Marche pour la Vie, appelle à un sursaut contre le « désastre » que constitue la multiplication des avortements depuis 1975.

Transformons le Deuil National en politique d’accueil de la vie

Par : (..Source-Auteur..)

Une journée de deuil national a été décrétée ce 9 décembre 2020 pour commémorer le décès de Valéry Giscard d’Estaing. Il s’était présenté à la Présidentielle en 1974 face à Mitterrand. Candidat dynamique, X, ENA, ancien ministre de l’Economie, il avait un parcours exceptionnel. Il mettait en avant sa sympathique famille sur les affiches de campagne. Il promettait une France moderne, une Europe réconciliée, des jours meilleurs après le choc pétrolier de 1973. La France est vite tombée sous le charme. Face à une gauche politiquement menaçante, la droite, toute la droite, comme un seul homme l’a élu au deuxième tour. Giscard à la barre. Il nous faisait sourire avec son accordéon, ses petits déjeuners avec les éboueurs de l’Elysée, ses visites quand il débarquait à l’heure du dîner chez les gens les plus simples pour écouter la France d’en bas. A 94 ans, VGE est mort et nous nous associons à la peine de sa famille.

Comme président de la République, il voulait imposer une certaine modernité, et dans son programme sociétal, il y avait la majorité à 18 ans, le divorce par consentement mutuel, et la légalisation de l’avortement.

Dix millions d’avortements ont été enregistrés dans notre pays depuis 1975

La loi portée par VGE pour l’IVG dès la fin de 1974 se voulait compassionnelle, pour éviter les avortements clandestins, leurs complications, et une issue parfois fatale pour les femmes qui y recouraient. Sollicité pour présenter ce projet de loi, son Garde des Sceaux, Jean Lecanuet, centriste et démocrate-chrétien, avait refusé pour des motifs éthiques de le présenter à l’Assemblée Nationale. VGE a donc demandé à Simone Veil, ministre de la Santé, de le défendre. Il y eut des débats houleux à l’Assemblée. L’avortement devait rester l’exception. « Aucune femme n’y a recours de gaieté de cœur », disait Simone Veil. Cette loi qui voulait « sauver des vies » a ouvert une boite de Pandore. Ceci nous a collectivement entrainés dans une course folle, puisque dix millions d’avortements ont été enregistrés dans notre pays depuis 1975.

Le professeur de médecine Jérôme Lejeune, découvreur de la trisomie 21, s’était aussi courageusement opposé à cette loi. Comme chrétien, la défense de la vie dès la conception était pour lui un absolu. Comme scientifique il expliquait que, dès la rencontre des gamètes mâle et femelle, rien ne peut plus arrêter la vie, sauf un accident. Il a porté ce combat pour la défense du plus faible, pour celui qui est dans le sein de sa mère, qui vit et grandit, mais que l’on n’entend pas. Pour lui soigner, ce n’était pas éliminer le malade. Or la loi Veil porte en elle une disposition qui permet de faire un avortement jusqu’à la veille de la naissance dans le cadre d’une « interruption médicale de grossesse » pour un enfant handicapé. Aujourd’hui, alors qu’ils sont parfaitement viables, 96% des enfants trisomiques sont […]



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®