France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

“Tu chouines”, “putain d'assisté”, “loser” : l'humoriste de France Inter, Guillaume Meurice, s'en prend aux commerçants confinés

Dans un billet publié dans Sine Mensuel, le chroniqueur s’en prend aux commerçants qui subissent de plein fouet la crise économique liée au Covid-19.

“Tu chouines”, “putain d'assisté”, “loser” : l'humoriste de France Inter, Guillaume Meurice, s'en prend aux commerçants confinés

Par : valeursactuelles.com

Il se dit de lui-même « grognon » en préambule de partager sur Twitter son billet d’humeur publié dans Sine Mensuel. Mais ce n’est rien à côté des propos qu’il tient dans ce dit billet. Ou plutôt cette diatribe anti-commerçants. Guillaume Meurice, chroniqueur sur France Inter, n’y va pas par quatre chemins. « Je rêve ou tu chouines ? Ton business est en train de couler, alors tu demandes de l’aide à l’Etat ? Ah bon ? », questionne-t-il dans un premier temps de manière avilissante. Puis il continue : « Je croyais que dans la vie, il fallait se débrouiller tout seul. Que quand on veut, on peut. Qu’il ne faut pas donner du poisson, mais apprendre à pêcher, ou je ne sais quelle autre connerie inventer pour justifier ta petite position dominante ».

Un discours à la limite de la haine où il reproche aux patrons en difficulté actuellement de s’être moqué de ceux qui étaient « au chômage ou à la rue » par le passé, et d’avoir voté pour Fillon ou Macron « contre l’Etat providence que tu conchiais », lance-t-il en utilisant toujours le tutoiement comme pour se rapprocher de son interlocuteur tout en le critiquant.

« Ciao loser »

Guillaume Meurice leur reproche ensuite d’être désormais des « défenseurs de la solidarité nationale » à cause du coronavirus. « Il y a des gènes de marxisme à l’intérieur ? Qu’est-ce qui t’arrive ? Respecte-toi un peu », grogne encore le chroniqueur alors qu’il est lui-même en train de manquer de respect aux commerçants. « Tu ne vas pas devenir un putain d’assisté, tu vas t’en sortir tout seul », lance-t-il aux professionnels confinés, en précisant que s’ils n’y parvenaient pas, ils « crèveraient comme des grands ».

Une posture très à gauche où il reproche aux patrons, indépendants, etc. d’avoir profité du système et de maintenant se plaindre. « Les huissiers sonnent à ta porte et cette fois-ci, c’est pas toi qui les a appelés pour déloger tes locataires au RSA qui n’avaient plus de quoi payer ton loyer ou pour ta résidence secondaire squattée », fustige-t-il. Un pamphlet où il les compare encore à des « parasites » en précisant qu’il ne leur veut pas de mal. Pourtant, il conclut comme il a commencé, avec beaucoup de condescendance : « Ciao loser ». Habitué des moqueries ou de billets d’humeur ciblés, Guillaume Meurice a toujours eu une certaine liberté de parole. Est-il allé trop loin cette fois-ci ? […]



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®