France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


Enlèvement de Mia : « Plus le complotisme se démocratise, plus il y a de risque de passage à l’acte »

INTERVIEW Tristan Mendès-France, maître de conférences et expert des mondes numériques et du complotisme, revient pour « 20 Minutes » sur les passages à l’acte liés au complotisme

Enlèvement de Mia : « Plus le complotisme se démocratise, plus il y a de risque de passage à l’acte »

Propos recueillis par : Jean-Loup Delmas Twitter / 20minutes.fr

L’ESSENTIEL

  1. L’enlèvement de Mia pourrait être lié à des sphères complotistes et des théories sur des réseaux pédocriminels.
  2. L'affaire s’inscrirait alors parmi les passages à l’acte de plus en plus fréquents de complotistes.
  3. Pour l’expert Tristan Mendès-France, le complotisme doit désormais être pris au sérieux et envisagé comme un vrai problème sociétal.

Quelle place a joué le complotisme dans l’enlèvement de Mia ? Quelques jours après la disparition de la jeune fille, quatre personnes sont toujours en garde à vue ce samedi, dont au moins trois soupçonnées d’appartenir à différentes sphères complotistes. Ces individus avaient déjà été repérés par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) plusieurs semaines avant l’enlèvement, en raison de projets d’attentats, notamment contre des centres de vaccination.

La question se pose désormais sur l’enlèvement de Mia, les individus ayant plusieurs fois évoqué un projet d’enlèvement d’enfants pour les soustraire à des «réseaux pédophiles ». La mère de l’enfant, elle aussi très portée sur le complotisme, aurait, selon le procureur de la République d’Epinal, contacté les membres de ce groupe pour soustraire l’enfant à sa grand-mère qui en avait la garde.

Avant cette affaire, d’autres complotistes sont déjà passés à l’acte, comme lors de l’attaque du gendarme à Dax ou l’invasion du Capitole aux Etats-Unis. Pour Tristan Mendès-France, maître de conférences associé à l’université de Paris ​en Cultures numériques, et expert du complotisme, les passages à l’acte sont la preuve définitive des dangers du complotisme et de sa démocratisation.

Faut-il s’inquiéter du nombre de passage à l’acte chez les complotistes ?

Ce qu’il y a de plus inquiétant aujourd’hui, c’est qu’il existe une offre complotiste en ligne massive, qui a explosé notamment avec le coronavirus, et que cette offre rencontre une forte demande. Cette démocratisation du complotisme vient donner un support, une justification à des individus fragiles prêts à passer à l’acte.

Il y a en plus une telle diversité dans l’offre complotiste en ligne, et une telle variété de sujets, que n’importe qui peut trouver une justification à n’importe lequel de ses délires. Aujourd’hui, il suffit de se baisser pour trouver des éléments qui vont dans le sens de nos préjugés premiers et du projet qu’on porte, et certains projets sont nourris de frustration, d’inquiétude, de fantasme et de haine.

Entre la quantité de propos et leur variété, le phénomène complotiste ne cesse de croître. Le passage à l’acte reste un évènement très marginal, qui ne concerne qu’une extrême minorité des complotistes, mais plus il y a une démocratisation du complotisme, plus il y a de probabilités que celui-ci devienne un déclencheur pour des individus fragiles ou radicalisés. C’est pour cela qu’il faut lutter contre l’expansion du complotisme et ne pas le prendre à (la suite sur : 20minutes.fr ) […]


(SOURCE) : 20minutes.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®