France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

[POLLUTION] Bretagne : « Largement insuffisant »… Le rapport au vitriol du Sénat sur les algues vertes

Depuis plusieurs semaines, le plan de lutte contre les algues vertes fait l'objet de vives critiques

Image d'illustration

L'ACTUALITÉS : BRETAGNE   | FRANCE   | EUROPE   | INTERNATIONAL

Par : C.A. avec AFP - Twitter

  1. Le rapport du Sénat sur le plan de lutte contre les algues vertes est très critique quant à la politique menée par l'Etat.
  2. Depuis plusieurs années, les échouages demeurent très conséquents sur le littoral breton, notamment en raison des nitrates présents dans les cours d'eau.
  3. Le rapport du Sénat réclame une meilleure lisibilité des financements et une meilleure implication de la filière agroalimentaire.

L’Etat va devoir s’expliquer. Les collectivités bretonnes aussi. Après les fuites de l’enquête de la Cour des comptes, c’est aujourd’hui un rapport du Sénat qui vient étriller le plan de lutte contre les algues vertes. Entamé il y a vingt ans en Bretagne, cet effort n’a pas généré les effets escomptés et les ulves viennent toujours polluer certains secteurs du littoral breton. « Les avancées demeurent très largement insuffisantes », critique Bernard Delcros, vice-président de la commission des finances du Sénat dans son rapport.

Doté de sept millions d’euros par an, le plan de lutte n’a clairement pas donné satisfaction et les échouages restent massifs dans une région dominée par l’agriculture. « Les résultats ne sont pas à la hauteur des enjeux : les taux de nitrates dans les eaux bretonnes, responsables de la prolifération des algues, ont certes baissé mais restent encore nettement supérieurs aux objectifs », relève le sénateur centriste dans communiqué, demandant « une ambition plus forte ».


Il y a quelques semaines, une esquisse du rapport de la Cour des comptes dont la publication est attendue fin juin émettait les mêmes conclusions. De nombreuses associations environnementales ont d’ailleurs réclamé que ce rapport soit remis avant les élections régionales. « Les électrices et électeurs de Bretagne ont le droit de connaître quel usage de l’argent public a été fait par des candidats qui se représentent à leurs suffrages », avait lancé le président de l’association Sauvegarde du Trégor.

Une implication de la filière agroalimentaire réclamée

Dans son rapport publié mercredi, le sénateur Bernard Delcros émet plusieurs propositions pour « un troisième plan de lutte plus ambitieux » où il réclame une meilleure implication de la filière agroalimentaire. Il propose une réglementation adaptée aux « baies algues vertes » et meilleur accompagnement « aux agriculteurs non volontaires à modifier leurs pratiques ».

En 2020, 20.000 tonnes ont été ramassées en Bretagne, contre 51.000 tonnes en 2019, 29.000 tonnes en 2018 et 51.000 tonnes en 2017. Cette année, 90 % des échouages sont concentrés sur la baie de Saint-Brieuc, la plus touchée par le fléau.


(SOURCE) : 20minutes.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®