France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

[SCI-TECH] Deux astéroïdes gros comme la statue de la Liberté et la tour Eiffel en route vers la Terre

Fin mai et début juin, des astéroïdes potentiellement dangereux passeront respectivement à 3,3 et à 13 millions de kilomètres de notre planète, avertissent les chercheurs de la NASA.

Image d'illustration

L'ACTUALITÉS : BRETAGNE   | FRANCE   | EUROPE   | INTERNATIONAL

Par : Dmitri Bassenko / fr.sputniknews.com

Deux gros astéroïdes se déplaçant à une vingtaine de kilomètres par seconde se rapprocheront de la Terre les 27 mai et 1er juin, a annoncé le service de presse du Centre pour l’étude des objets géocroiseurs (CNEOS) au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

Selon les calculs des chercheurs, le premier objet, qui a pour nom 2021 JF1, mesure entre 94 à 210 mètres de diamètre, soit plus grand que la statue de la Liberté à New York. Sa vitesse est évaluée à 17 kilomètres par seconde.

La NASA a classé le 2021 JF1 parmi les objets géocroiseurs les plus dangereux du groupe Apollo. Ce jeudi 27 mai, il passera à une distance de près de 3,3 millions de kilomètres de la Terre.

Le deuxième astéroïde, 2021 KT1, se déplace à environ 18 kilomètres par seconde, tandis que son diamètre oscille entre 150 à 330 mètres, ce qui le rend comparable à la tour Eiffel à Paris. Cet objet passera quant à lui à près de 13 millions de kilomètres de notre planète.


Des rapprochements en continu

Le 6 mars, c’est l’astéroïde 99942, alias Apophis, considéré comme très dangereux, qui est passé à la distance encore inoffensive de 16 millions de kilomètres de la Terre. Mais en 2068, Apophis reviendra pour un passage bien plus proche. D’après les astronomes de l’université d’Hawaï, il y a une chance sur 380.000 pour qu’il finisse par percuter la Terre.

Également en mars, un fragment d’astéroïde a fait grand bruit dans le nord-est des États-Unis, faisant trembler les bâtiments lors de son passage et sa défragmentation ultérieure.

En 2021-2022, la NASA prévoit pour la première fois un exercice spatial destiné à tester une méthode pour protéger notre planète en cas de menace de collision avec un astéroïde.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®