France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


[FAKE OFF] Covid-19 : Non, les vaccins anti-Covid ne rendent pas votre bras magnétique !

Les vidéos d’internautes avec un smartphone ou un magnet aimanté à leur bras cumulent les vues. La vaccination n’a pas transformé ceux-ci en cyborg : l’explication est tout simplement à aller chercher du côté de la physique

Image d'illustration

Par : Mathilde Cousin / 20minutes.fr

  1. Des internautes se présentant comme vaccinés contre le Covid-19 se filment avec des aimants ou des smartphones apposés sur le bras.
  2. Ces vidéos cumulent les vues sur les réseaux sociaux.
  3. La vaccination n'a pourtant rien à voir avec ces gestes spectaculaires... dont nous vous révélons les trucs !

« On m’a envoyé la vidéo ce matin, je n’y ai pas cru, et là je fais l’expérience moi-même », lance un homme dans une vidéo virale. L’expérience en question ? Un smartphone qui serait aimanté à son bras en raison de la vaccination contre le Covid-19. L’homme explique avoir 70 ans et met en garde les personnes qui souhaiteraient se faire vacciner. Pour que le téléphone tienne à son bras, l’homme s’y prend à deux reprises. Il ne précise pas quel vaccin il aurait reçu.

Cette vidéo est la dernière d’une longue série où des internautes affirment que la vaccination leur permet de coller des aimants à leurs bras. Il s’agit même d’un challenge sur TikTok.

FAKE OFF

Les vaccins contre le Covid-19 validés en France, ceux de Pfizer/BioNTech, de Moderna, de Johnson & Johnson et d' AstraZeneca, ne permettent pas d’aimanter un quelconque objet sur un bras. Tout simplement parce que même s’ils contenaient un atome de fer, de cobalt ou de nickel, la quantité injectée serait infinitésimale, souligne auprès de 20 Minutes Hélène Fischer, enseignante-chercheuse à l’institut Jean Lamour, une unité de recherche du CNRS et de l’université de Lorraine. Or, il faut un certain nombre d’atomes pour pouvoir constituer un aimant. D’ailleurs, « nous avons tous des ions de fer dans notre corps et nous ne sommes pas magnétiques », rappelle-t-elle.

Dans tous les cas, ces vaccins ne contiennent pas d’éléments magnétiques, comme l'ont souligné nos confrères américains de Health Feedback. La composition de chacun de ces vaccins est disponible en ligne sur le site de l’Agence européenne des médicaments.

Pas de magnétisme, du scotch double face

Mais un téléphone portable est-il magnétique ? Hélène Fischer a tenté l’expérience avec un petit aimant. « Quand on le passe sur le téléphone, on voit bien qu’il y a des zones où on sent tout de suite qu’il y a une "accroche". » La raison ? Certaines parties du téléphone sont parcourues par des courants, ce qui crée un champ magnétique. Il peut aussi y avoir des pièces en alliage qui contiennent du fer, du cobalt ou du nickel.

Toutefois, pour faire tenir un téléphone à la verticale sur un support, « il faut un aimant beaucoup plus fort ». Une manipulation que la spécialiste déconseille : « Cela écrasera toutes les données car celles-ci sont stockées de façon magnétique. » Même chose pour un ordinateur.

Alors, comment expliquer ces vidéos ? Hélène Fischer penche pour la piste de l’adhésif double-face.

Quid des vidéos où l’on voit des internautes se coller sur le bras des magnets similaires à ceux vendus dans les boutiques de souvenirs ? Emily, une internaute qui a d’abord pris part au challenge pour plaisanter, a révélé le « truc » auprès de la BBC : un peu de liquide sur un aimant et celui-ci restera, pour quelques instants, sur votre peau. L'explication scientifique est toute simple : c'est le phénomène de tension de surface qui joue ici, rappelle Hélène Fischer.

Ce n’est peut-être pas un hasard si des internautes associent magnétisme et vaccination, observe la chercheuse : « Le magnétisme est un sujet de fantasme depuis des millénaires. » Ses mécanismes sont d’ailleurs peu enseignés, même au lycée, regrette la spécialiste.


(SOURCE) : 20minutes.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®