France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


[FAKE OFF] Non, cette adolescente n'est pas nécessairement la première femme qui ira sur Mars

Alyssa Carson, une jeune femme qui rêve de devenir astronaute et de voyager vers Mars, est l’objet d’une publication virale et mensongère sur LinkedIn

Image d'illustration

Par : Tom Hollmann / 20minutes.fr

L’ESSENTIEL

  1. Un post LinkedIn, republié de nombreuses fois, compare le mannequin Kendal Jenner à Alyssa Carson, une passionnée d’aérospatiale qui rêve d’intégrer la NASA, en lui prêtant un CV largement surévalué.
  2. La publication la présente comme une « astronaute de 19 ans qui est devenu la plus jeune personne de l’histoire à passer tous les tests aérospatiaux de la NASA et qui se prépare maintenant à être l’un des premiers humains à voyager pour Mars ».
  3. Si c’est bien le rêve de l’adolescente, elle n’a pas encore intégrée la NASA et rien ne permet d’affirmer qu’elle sera la première femme à aller sur la planète rouge.

Elle n’est toujours pas la première femme qui ira sur Mars. En tout cas pas nécessairement. Car si c’est bien le rêve d’Alyssa Carson, un jeune prodige américain de 20 ans qui suit un programme d’études spatiales aux Etats-Unis, le chemin est encore long, et elle n’a pas encore intégré la NASA. Une publication virale, republiée des dizaines de fois sur LinkedIn en anglais, allemand et français affirme pourtant le contraire, et gonfle considérablement le CV de la jeune femme.

Le post, qui se donne pour but de faire valoir des modèles féminins plus inspirants auprès des petites filles, oppose les qualités intellectuelles d’Alyssa Carson, présentée comme inconnue du grand public, à la notoriété et au physique du mannequin Kendal Jenner qui représenterait « pour beaucoup le corps parfait chez une femme » selon le post. Il est accompagné d’un montage photo affichant, côte à côte, le top-modèle en bikini et l’étudiante en tenue bleue d’astronaute, casque sous le bras.

« A droite : Alyssa Carson, l’astronaute de 19 ans qui est devenu la plus jeune personne de l’histoire à passer tous les tests aérospatiaux de la NASA et qui se prépare maintenant à être l’un des premiers humains à voyager pour Mars. Vous avez entendu parler d’elle ? », est-il écrit. Une description dithyrambique qui est pourtant loin d’être exacte.

FAKE OFF

Alyssa Carson a commencé à faire les gros titres en France dès 2018. A l’époque, les médias la présentaient déjà abusivement comme la « première femme qui ira sur Mars » (en témoigne cet article de RTL, jamais corrigé). Seule France 24 remettait les pendules à l’heure, rappelant que le rêve de l’adolescente alors âgée de 17 ans n’en était encore qu’un. Et pour cause, le chemin est long pour devenir astronaute, et encore plus pour aller sur Mars. Même si l’adolescente est assurément sur la bonne voie.

En 2016, elle devient la plus jeune élève à intégrer la Possum Academy, un programme d’études spatiales débouchant sur une certification d’astronaute-stagiaire. Elle s’y forme, en parallèle de son cursus scolaire au lycée, à la physiologie spatiale, ou la microbiologie avec pour objectif de se faire remarquer par la NASA. Fan absolue, elle sera la première à participer aux trois camps spatiaux organisés par la célèbre agence américaine aux Etats-Unis, au Canada et en Turquie, et à participer à sept camps d’été.

Elle est aujourd’hui étudiante en astrobiologie

Alyssa n’a cependant encore jamais intégré de véritable formation d’astronaute à la NASA, et encore moins été « la plus jeune personne de l’histoire à passer tous les tests aérospatiaux » de l’agence, comme l’affirme notre publication virale. Aujourd’hui étudiante en astrobiologie au sein de l’Institut technologique de Floride, ce n’est qu’après la rédaction d’une thèse que la jeune femme pourra officiellement se former à devenir astronaute au sein de l’agence spatiale.

Alyssa Carson sera peut-être la première femme à aller sur Mars, et on le lui souhaite, mais rien ne permet de l’affirmer avec certitude aujourd’hui, alors que la première mission spatiale occupée est prévue pour la décennie 2030.


(SOURCE) : 20minutes.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®