France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Festival d’Avignon (84) : le nouveau chantage électoral contre le RN

Le directeur du célèbre festival, Olivier Py, s’insurge à l’idée d’une victoire du Rassemblement National aux régionales en PACA. Sept ans après son coup d’éclat aux municipales d’Avignon, pas sûr que les électeurs se plient cette fois à ses désirs.

Image d'illustration

Par : Thomas Nasri / V.A.

« Tout antifascisme n’était que du théâtre. » En 2007, à la retraite, l’ex-Premier ministre socialiste Lionel Jospin avait volontiers reconnu sur France Culture la part de mise en scène, à gauche, dans la lutte contre le Front National. Près de quinze ans plus tard, le directeur du Festival d’Avignon, Olivier Py, est bien décidé à faire durer le spectacle. Interrogé dans Le Point sur les élections du mois de juin en PACA, il assure que « si le Rassemblement National prend la région, il faudra que nous refusions sa subvention […] J’appelle les électeurs de tous bords à faire absolument barrage ». Sur Twitter, la tête de liste RN Thierry Mariani dénonce dans la foulée une conception « peu républicaine » des subventions publiques. « J’ai toujours pensé que celles-ci sont utilisées pour l’intérêt général […] et non pas par choix politique. Qui sont les sectaires ? »

Alors que s’ouvrent les ventes pour le prochain festival d’Avignon, Olivier Py a trouvé de quoi faire parler de lui. En 2014, déjà, le festival avait fait la Une de l’actualité nationale, lors des élections municipales dans la cité des Papes. « Je ne vois pas comment le festival pourrait vivre à Avignon avec une mairie Front national, il faudrait partir », lance alors son directeur, entre les deux tours. Prenant en otage la culture au nom de ses idées politiques, Olivier Py se moque de devoir quitter les « pierres » du centre-ville, avant de se comparer au général De Gaulle parti à Londres. Devant la victoire finale de la gauche, il assure se sentir « soulagé » et tente de calmer le jeu. Les habitants du Pontet, ayant élu un maire FN, se voient malgré tout privés de Festival Off au château de Fargues.

Le militantisme au service d’Emmanuel Macron

« Quand on réside un mois par an dans une ville, que l’on s’y déplace en voiture avec chauffeur, que l’on a table ouverte dans les hôtels et les restaurants du département, on n’a guère de crédibilité pour faire une sortie aussi dogmatique et bêtement politisée », lance Jérôme Béglé, directeur adjoint au Point. Parachuté à la tête du Festival d’Avignon par le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand en 2013, le metteur en scène Olivier Py assume le parti-pris idéologique, inculqué dès le plus jeune âge. Pour ses […]


(SOURCE) : valeursactuelles.com LIRE L'ARTICLE COMPLET [La suite est réservée aux abonnés.]



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®