France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !

Présidentielle 2022 : après Zemmour, Morano bénéficie d’un sondage flatteur

La figure des Républicains avait commandé un sondage qui la créditait de 22 % d’intentions de vote à la présidentielle, mais les chiffres peuvent être trompeurs.

Image d'illustration

Par : V.A.

Les sondages ne font pas les résultats, et parfois la façon dont ils sont tournés peut largement modifier l’impression qui en ressort. Nadine Morano aurait ainsi profité de résultats flatteurs dans une étude Ifop publiée en octobre, rapporte Le Point. Mais la pertinence des chiffres est à relativiser.

Question bien choisie

Le sondage avait été commandé par l’ancienne ministre pour estimer ses chances à l’élection présidentielle. Un projet qui paraît très ambitieux, Nadine Morano n’apparaissant pas comme une « présidentiable » à droite, face à des candidats, affichés ou supposés, tels Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse. Et cela alors même qu’aucun d’entre eux n’est crédité d’un accès au second tour selon les sondages réalisés jusqu’ici.

Pourtant l’étude Ifop en question créditait Nadine Morano de 22% des voix. Un score « énorme » susceptible de rebattre les cartes du duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen tant annoncé, commentaient alors ses soutiens.

Sauf qu’à y regarder de plus près, la formulation de l’unique question du sondage était favorable à la figure de la droite : « Seriez-vous prêt à voter pour … s’il était candidat à la présidentielle ». Le chiffre obtenu donne donc une idée de la popularité d’un candidat, mais pas de sa capacité à engranger des voix dans une élection. Il suffit pour s’en rendre compte d’inverser la question et de conclure que 78% des Français refuseraient de voter pour Nadine Morano. « Ces sondages n’existent que pour flatter l’égo de ceux qui les commandent », résume au Point un cadre des Républicains.

De même, le « potentiel électoral » d’Eric Zemmour avait été estimé par un sondage à 13 % , mais une étude portant sur les intentions de vote lors de la présidentielle a fait tomber ce chiffre à 5, 5% .



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®