France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !


[SCI-TECH] LES TESTICULES ET LE CERVEAU ONT DE NOMBREUX POINTS COMMUNS, SELON UNE ÉTUDE

C'est la science qui le dit. Des chercheurs de l'université d'Aveiro, au Portugal, associés à des scientifiques britanniques de l'université de Birmingham, ont récemment comparé plusieurs organes et parties du corps humain. Il ressort de leurs observations ce constat étonnant : les testicules et le cerveau présentent de nombreuses similarités.

Image d'illustration

Par : CNEWS

Les résultats de leurs travaux ont été compilés dans une étude parue le 2 juin dernier dans la revue Open Biology.

«Le cerveau et les testicules, écrivent-ils, possèdent notamment le plus grand nombre de protéines en commun, comparés à d’autres organes».

Dans le détail, les chercheurs portugais et anglais ont comparé les protéines des cellules issues de 33 types de tissus d’organes, comme le cœur, les intestins, les ovaires et le placenta.

UN PATRIMOINE GÉNÉTIQUE COMMUN TRÈS IMPORTANT

Résultat : Ils ont découvert que les testicules et le cerveau partagent 13.442 protéines en commun. De tous les organes du corps, leur patrimoine génétique commun est même le plus important.

Alors que de précédentes recherches avaient auparavant suggéré qu’il y aurait des liens entre dysfonctionnements sexuels et troubles cérébraux, voire entre l’intelligence et la qualité du sperme, cette toute nouvelle étude vient donc d'ouvrir des perspectives inédites.

Par ailleurs, les scientifiques ont aussi remarqué que le cerveau et les testicules sont tous deux de gros consommateurs d’énergie pour des processus complexes comme la pensée ou la production de millions de spermatozoïdes par jour. De même, chacun possède des cellules spécialisées pour entretenir les neurones dans le cerveau et les cellules germinales dans les testicules.

UNE QUESTION DE SURVIE

Enfin, alors que leurs missions sont très différentes, les neurones ont un mode de fonctionnement comparable à celui des cellules des testicules. Par exemple, les deux utilisent l’exocytose, soit un mécanisme de sécrétion de biomolécules de la cellule vers son environnement extérieur. Concrètement, c’est par ce processus que les cellules du cerveau communiquent entre elles par neurotransmetteurs. Et bien, dans le sperme, c'est le même mécanisme qui est à l'oeuvre pour fusionner avec l’ovule et le fertiliser.

Mais alors comment expliquer toutes ces ressemblances ? Pour les chercheurs, cela pourrait être dû au fait que les testicules et le cerveau sont tous deux impliqués dans le processus de spéciation, soit le processus évolutif au vivant qui permet à de nouvelles espèces d'émerger. Une question de survie si l'on devait simplifier.

Est-ce là à dire, comme l'adage populaire le fait, que les hommes ne penseraient qu'avec leurs organes génitaux ? Et bien pas vraiment. Car, scientifiquement parlant, et comme fait remarquer le site Science Alert, cette étude tendrait finalement à montrer que les cerveaux des femmes partageraient eux aussi des choses en commun avec les testicules. En somme, une égalité des sexes par la raison et la science.


(SOURCE) : CNEWS LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®