France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !

Tarn (81) : le tournage d’un clip de rap tourne mal, neuf jeunes devant le tribunal

Le tournage d’un clip de rap en octobre 2020 à Graulhet (Tarn) s’est transformé en rodéo urbain avec tirs de mortiers et armes factices. Neuf jeunes sont entendus au tribunal correctionnel de Castres.

Image d'illustration

Par : V.A.

Ce jeune réalisateur toulousain pensait filmer un banal clip de rap, mais la soirée s’est vite transformée en rodéo urbain. Neuf jeunes sont entendus au tribunal correctionnel de Castres pour répondre de leurs actes. Les faits se sont déroulés le 17 octobre 2020, à Graulhet, une petite ville du Tarn, rapporte La Dépêche. Contacté par un jeune rappeur de la commune, un réalisateur toulousain arrive vers 21h pour tourner un clip. Très vite, les choses tournent mal. Le tournage vire au rodéo urbain avec scooters, tirs de mortiers et armes factices. « Vous vous êtes retrouvé une cinquantaine à faire des rodéos dans les rues du quartier. Des tirs de mortiers ont été tirés. On voit sur les images de la vidéo que vous montrez deux armes. On sait que la première était factice. Quant à la seconde, on ne l’a jamais retrouvée. Le mystère demeure », explique la présidente du tribunal, Alexandra Guerin, lors du procès, mardi 15 juin. « Vous imaginez la peur des voisins en voyant ce tableau », ajoute-t-elle avant de leur annoncer qu’ils sont convoqués « pour participation avec arme d’un attroupement ».

Des paroles haineuses vis-à-vis de la police

Selon leurs avocats, les prévenus, dont certains ont déjà un casier judiciaire, n’ont fait que s’amuser. Mais la procureure Claire-Marie de Agostini ne l’entend pas de cette oreille, affirmant « que cette vidéo propose des paroles haineuses vis-à-vis des forces de l’ordre ». Elle a demandé l’interdiction du port d’arme durant cinq ans pour les neuf accusés et requis des heures de travail d’intérêt général et des amendes. Sept et dix mois de prison ferme ont été demandés contre deux jeunes déjà en prison ou en récidive.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®