France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Les logiciels bloqueurs de pub tuent le Web et les sites indépendants !

“Un affrontement idéologique” : un rapport dénonce la montée inquiétante de l’idéologie “woke” à l’université

Ce rapport alarmant de l’Observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires a été remis au ministère de l’Education nationale.

Image d'illustration

Par : V.A.

Un document qui note « l’étendue de la pénétration des idées décoloniales dans le discours savant ». Comme le révèle Le Figaro, jeudi 17 juin, l’Observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires a établi un rapport sur la préoccupante montée de l’idéologie de gauche dite « woke » (éveillée) dans l’enseignement supérieur. Ce dossier a été envoyé jeudi à l’entourage du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer. L’Observatoire y rapporte un constat alarmant : « L’université est aujourd’hui le théâtre d’un affrontement idéologique mené par les tenants de la déconstruction contre l’institution elle-même. »

De nombreuses pressions

Qu’ils s’agissent de thèses, de programmes de recherches ou bien de séminaires, les sujets liés à l’étude des genres, de la race ou du colonialisme sont de plus en plus présents. Le rapport pointe aussi « un certain nombre d’opérations de pression ». D’après les informations du Figaro, même les professeurs devraient s’aligner sur les idées portées par cette mouvance. A l’université de Strasbourg par exemple, une place d’enseignant en « sociologie de la santé » était à pourvoir. L’établissement recherchait quelqu’un qui aurait une « attention particulière aux recherches capables de développer ces thématiques sur le versant de l’intersectionnalité (croisant les dimensions du “genre”, de la “classe” et de la “race”) », relate Le Figaro. A l’université Paris-VIII en 2020, une enseignante avait dû quitter sa salle de classe sous la pression de ses élèves. La cause : elle avait voulu leur montrer le film J’accuse de Roman Polanski – accusé de viol – dans le cadre d’une séance sur l’affaire Dreyfus. Une quinzaine d’étudiantes s’en sont alors prises à leur professeur la jugeant complice des crimes du réalisateur.

« La pensée décoloniale peut se pérenniser à l’université »

. . Le cofondateur de l’Observatoire du décolonialisme, qui a dirigé le rapport, Xavier-Laurent Salvador s’est dit troublé par ce phénomène « par sa radicalité » et « par son ampleur ». « La pensée décoloniale peut, à mon sens, se pérenniser à l’université », a-t-il glissé au Figaro. Pour lui, le « grand danger » serait le remplacement des disciplines traditionnelles par ces « studies » (gender studies, postcolonial studies) venues tout droit des Etats-Unis. Ce maître de conférences à l’université Paris-XIII a analysé auprès du Figaro : « Le paysage épistémologique français disparaît et cela donne un boulevard à la pensée ‘woke’, celle qui ramène la littérature à une expérience politique ou sociale, l’histoire à une entreprise colonialiste, celle qui dénonce la “pensée blanche”. »

D’après lui, si rien n’est fait pour repousser cette idéologie « woke », c’est parce que « les universitaires militants se cachent derrière leur liberté académique ». Il rappelle qu’à l’université, « on vote pour un chef de service qui décide des primes, du recrutement » ouvrant alors la porte à des « présidences clientélistes ». « Certaines personnes étant élues parce qu’elles ont accepté de répondre aux demandes des militants du décolonialisme », a ajouté Xavier-Laurent Salvador auprès du Figaro. Pour ceux qui « ne suivent pas la meute », ils sont tout simplement bannis. « Il y a par conséquent un alignement idéologique surtout chez les universitaires dont la carrière vient de commencer », a enfin constaté Xavier-Laurent Salvador.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®