France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Macron : son énorme tacle aux antivax et aux anti-pass sanitaire depuis Tahiti

De passage à Tahiti, ce dimanche 25 juillet, Emmanuel Macron a glissé un commentaire acerbe à l'encontre des manifestants anti-pass sanitaire. Un tacle qui n'est pas passé inaperçu.

Image d'illustration

Par : Laura Carreno-Müller / closermag.fr

Il ne retient pas ses coups. Sur tous les fronts depuis les débuts de la crise sanitaire, Emmanuel Macron est sans doute exaspéré de constater que les manifestations contestant ses efforts contre le coronavirus ne font que se multiplier. Et ce, notamment, à la suite de l'instauration du pass sanitaire. De passage à Papeete, à Tahiti, après avoir assisté à la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques 2020 à Tokyo, le président de la République s'en est discrètement pris aux antivax et anti-pass sanitaire ce dimanche 25 juillet. "Chacun est libre de s'exprimer dans le calme", a amorcé le chef de l'État, "sauf à ce que le virus ne cède aux manifestants mais d'après ce que j'ai compris, je ne crois pas qu'il y ait une grande efficacité à manifester contre lui." Un premier tacle rapporté par le rédacteur en chef politique et économie du magazine Paris Match, Bruno Jeudy.

Car le locataire de l'Élysée n'oublie guère que le variant Delta du coronavirus continue de gagner du terrain, et représente désormais plus de 80% des cas positifs dans l'Hexagone. Il ne veut donc pas épargner ceux qui omettent cette difficile réalité. Face à des soignants, fraîchement arrivé en Polynésie française, Emmanuel Macron a donc réitéré les reproches, assurant que "aucune liberté n'existe sans devoir." Et d'ajouter : "que vaut votre liberté si vous me dîtes que vous ne voulez pas vous faire vacciner ? Si demain, vous contaminez votre père, votre mère ou moi-même, je suis victime de votre liberté." Le président a enfoncé le clou. "Ça n'est pas la liberté, ça s'appelle l'irresponsabilité, l'égoïsme."

Emmanuel Macron en colère contre les manifestants ?

Emmanuel Macron assume donc pleinement les décisions qu'il a pu prendre au début du mois de juillet, malgré les critiques qui ont été réservées à l'exécutif. "Je respecte toute personne qui s'exprime librement dans notre pays. Je les écoute avec beaucoup de considération", a-t-il ainsi ajouté. Avant de dénoncer ceux qui seraient "dans la mobilisation irrationnelle, parfois cynique, manipulatrice." Avant lui, ce fut le ministre des Solidarités et de la Santé qui a mis les choses au clair pour les manifestants anti-vaccin et anti-pass sanitaire. Olivier Véran a notamment répondu à leur accusation selon laquelle le gouvernement instaurerait une forme de "dictature sanitaire."


(SOURCE) : closermag.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®