France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

A Tourcoing, une femme interpelle Gérald Darmanin pour être relogée après des menaces de mort

Laura, 24 ans, mère d’un enfant, subit des menaces quotidiennes depuis le dépôt d’une plainte pour viol en juin, relate La Voix du Nord.

Image d'illustration

Par : V.A.

Avant que toute cette histoire ne commence, Laura aimait son appartement dans le quartier des Francs, à Tourcoing (Nord). « Je me sentais bien ici depuis quatre ans », assure à La Voix du Nord cette jeune femme de 24 ans, mère d’un garçon de six ans. Mais le 2 juin, tout dérape. Elle voit un homme du quartier en train de frapper un garçon d’une dizaine d’années et tente de s’interposer, mais l’homme la gifle. Le soir même, l’homme vient remuer les volets de la jeune femme, installée au rez-de-chaussée, il prétend « vouloir s’excuser ». La femme refuse de le laisser entrer, mais l’homme sonne frénétiquement et un des voisins finit par lui ouvrir. « Il est arrivé devant chez moi, j’ai voulu lui demander de partir, mais j’étais dans le gaz, car je suis déjà sous traitement pour dormir. Il a poussé la porte et m’a dit qu’il ne partirait pas d’ici sans m’avoir violée », déclare Laura. Le lendemain, la jeune mère porte plainte pour viol, une enquête est ouverte.

« Ce n’est pas normal de devoir se battre en permanence pour une situation d’urgence ! »

C’est après cet événement traumatisant que les choses empirent. En apprenant la plainte, l’homme lui profère de nombreuses insultes et menaces de mort. En son absence, il sera condamné à un an de prison, 3.000 euros de dommages et intérêts, et l’interdiction de s’approcher de sa victime. Mais alors que l’homme est en fuite, ce sont ses amis et sa famille qui continuent d’harceler la jeune femme pour qu’elle retire sa plainte. « Ses amis, sa famille me menacent à sa place, viennent en bas de chez moi… Le 16 juillet, un de ses copains m’a frappée de trois coups de poing dans la tête », relate Laura à La Voix du Nord. La jeune femme demande des solutions de relogement, sans succès. Elle a donc décidé d’interpeller directement Gérald Darmanin sur Facebook : « Ce n’est pas normal de devoir se battre en permanence pour une situation d’urgence ! »



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®