France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Covid-19 : Tests PCR et antigéniques non-remboursés : Gabriel Attal évoque les futurs prix

Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement était sur franceinfo, jeudi 2 septembre 2021. Alors qu'il a évoqué la rentrée scolaire, il a également fait un point sur les tests PCR et antigéniques qui ne seront bientôt plus gratuits.

Image d'illustration

Par : Marine T. / closermag.fr

Lors de son allucation en juillet 2021, Emmanuel Macron avait déjà prévenu les Français que les Tests PCR et antigéniques ne seront bientôt plus remboursés pour les personnes qui ne sont pas vaccinées et qui s'en servent comme pass sanitaire. Jeudi 2 septembre 2021, sur franceinfo, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a été interrogé à ce sujet. Dans un premier temps, il a assuré que les tests n'étaient pas du tout protecteurs, contrairement au vaccin. "De plus, ils coûtent beaucoup d'argent à la sécurité sociale alors que c'est l'argent des Français", a-t-il lancé avant d'ajouter : "C'est pour cette raison que nous allons mettre en place une prise en charge contrôlée".

Concernant le tarif, tout n'a pas encore été tranché. "Cela doit être précisé mais on a mis en place les tests payants pour les étrangers au début de l'été. C'est 29 euros pour l'antigénique et 49 euros pour le PCR, à priori ça ne sera pas très éloigné", a encore déclaré Gabriel Attal. Le principe des tests payants sera officiellement lancé à partir de la mi-octobre 2021. D'ici là, la manière dont ça va être mis en place va être précisée. "Ce qui est certains, c'est que les tests sur prescription médicale continueront d'être pris en charge par la sécurité sociale."

Gabriel Attal a évoqué les tests dans le cadre scolaire

Concernant les tests qui devront être faits dans le cadre de la scolarité, là encore, ils resteront gratuits. En revanche, si un jeune souhaite se faire tester pour aller au cinéma avec ses amis, alors qu'il n'est pas vacciné, il devra là payer. "Il y a deux tiers des jeunes qui ont reçu au moins une injection. C'est beaucoup plus que ce à quoi on s'attendait", a tout de même tenu à rappeler le porte-parole du gouvernement, assurant ainsi que la vaccination chez les jeunes se poursuit.


(SOURCE) : closermag.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®