France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Glad Breizh, le Patrimoine Breton, s’intéresse au Roi Arthur, roi des Bretons, roi de légende

Le troisième numéro de l’excellente revue Glad Breizh, le Patrimoine Breton, s’intéresse ce mois-ci au Roi Arthur, roi des Bretons, roi de légende.
Découvrez ci-dessous l’éditorial, ainsi qu’une introduction au dossier principal, signée Arnault Berthou

Image d'illustration

Par : [cc] BREIZH-INFO.com

Glad Breizh – Editorial d’Eric Leost :

Après deux couvertures qui nous ont projetés à l’intérieur de cathédrales aussi majestueuses que Nantes et Saint-Pol de Léon, révélant cette antique inclinaison bretonne à lever les yeux vers le ciel, le numéro 3 du PATRIMOINE BRETON se tourne vers le pan le plus connu de la matière de Bretagne, le cycle arthurien, qui nous conduit vers l’au-delà, l’île d’Avalon, dernier sanctuaire de l’ancienne tradition qui s’offre à la vue des seules personnes douées de pouvoirs et détenant les incantations magiques pour la faire apparaître.

Arnault Berthou, féru du sujet, développe pour vous les aspects les plus passionnants du Roi Arthur grâce à l’aide précieuse d’un universitaire catalan, né barcelonais et naturalisé français, spécialiste mondial de cette matière, Martin Aurell.

Vous reconnaitrez pour illustrer ce numéro 3 et ses thèmes, une gravure et la patte d’un des artistes qui aura le plus œuvré tout au long de sa vie pour le patrimoine breton culturel et linguistique, Xavier de Langlais. Membre éminent du collectif Seiz breur dès 1925 avec Jeanne Malivel et René-Yves Creston, il nous a semblé évident que cette gravure révélait la phrase du même Creston, « La langues et les âmes, le cœur d’un peuple ».

On ne dira jamais assez l’influence des artistes sur la renaissance culturelle bretonne de l’après-guerre et dans des domaines aussi vastes que la décoration, la faïence, le linge de maison, l’artisanat en général, les arts graphiques, la musique, le mobilier, le patrimoine naturel, les arts décoratifs et appliqués.

Le projet de Musée de Bretagne de René-Yves Creston verra-t-il le jour à Vannes ? nous avons rencontré un maire prêt à relever le défi.

Rebâtir aujourd’hui une nouvelle vision dans une Bretagne toujours amputée de la Loire Atlantique, déséquilibrée et limitée, paralysée dans un ensemble français sans vision sur fond d’une Europe progressivement désarticulée, passe nécessairement par la réappropriation de notre patrimoine.

Lors de ma personnelle révélation de cette fameuse « découverte ou l’ignorance » en rentrant de Paris à la fin des années 90, j’ai rencontré un monument historique du patrimoine breton vivant, devenu ami, et qui s’est éteint ce 13 juin 2021 à Carhaix. Georges Cadoudal, sonneur et homme de légende du XXe siècle breton, gageons qu’il repose à Avalon dorénavant, avec Arthur. Ce numéro est dédié à sa mémoire.

Eric LEOST

Arthur Roi des Bretons, roi de légende, Par Arnault Berthou,

A l’heure où certains prédisent la disparition de notre civilisation, nous avons choisi de nous ressourcer auprès de nos héros. Eux ne meurent jamais. Le roi Arthur est le premier d’entre tous, son repos dans la mystérieuse île d’Avalon est provisoire, son retour attendu en accord avec sa fonction messianique, son souvenir a traversé les âges et les mondes. Le roi des Bretons a voyagé avec les bardes, leurs récits ont franchi les mers.

Héros pré-chrétien, guerrier fameux, emblématique de la résistance du monde celte face aux envahisseurs, romains, germains ou normands, le Roi Arthur est une figure maîtresse de cette matière de Bretagne qui a imprégné tout le Moyen Âge et modelé ses élites. Car ce héros breton a pénétré les monastères et les cours princières, Geoffroy de Monmouth, Chrétien de Troyes, ou encore Robert de Boron se sont chargés de l’y faire entrer, puisant dans notre histoire. Dans toute la chrétienté, il est devenu modèle et symbole au service des pouvoirs, sa filiation a été maintes fois revendiquée. Le cycle arthurien a servi de boussole au monde chevaleresque, la quête du Graal a orienté les épées, édifiant un système de valeurs dont les traces sont encore bien présentes dans la société contemporaine et les imaginaires.

Je ne remercierai jamais assez Sophie de Gourcy de nous avoir incités à revenir vers le Roi Arthur et de nous avoir présentés Martin Aurell. Le médiéviste distingué, connaisseur hors pair de la matière de Bretagne, nous a accueillis chez lui à Nantes avec toute sa générosité pour nous faire partager le fruit de ses recherches et remettre cette histoire à l’endroit car elle est tellement nôtre qu’on en oublie parfois les ressorts.

Il nous a semblé particulièrement utile au sein de ce numéro 3 (troisième volet) du Patrimoine Breton de rappeler à nos lecteurs la place prépondérante, parmi les mythes fondateurs de notre civilisation, de cette matière de Bretagne qui a insufflé du merveilleux dans nos sociétés. Au moment où l’on parle de ré-enchanter le monde, il est peut-être temps d’en appeler au retour d’Arthur.

Le magazine est disponible en kiosque. Ou sur abonnement (27€ port compris) à régler par chèque avec vos coordonnées et à expédier chez Glad Breizh – Ti Ar vro – 3 esplanade famille Gabaï – 29 000 Quimper

Pour contacter la rédaction, via facebook, ou sur iffigleo@gmail.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®