France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Il commande une kalachnikov et des munitions sur le Darknet : un homme fiché S en garde à vue

Un homme fiché S âgé de 27 ans a été interpellé ce mercredi en Seine-Saint-Denis alors qu’il allait mettre la main sur un colis arrivant des États-Unis. Le suspect avait commandé une kalachnikov et des munitions sur le Darknet, mais les douanes ont intercepté le contenu du paquet.

Image d'illustration

Par : actu17.fr

Une affaire aux nombreuses zones d’ombre. Un homme fiché S est interrogé dans le cadre d’une garde à vue par les enquêteurs de la section anti-terroriste (SAT) de la brigade criminelle depuis mercredi a révélé Le Point. Les policiers de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) sont co-saisis de cette enquête.

Le suspect a été interpellé en Seine-Saint-Denis d’où il est originaire. Il est accusé d’avoir commandé sur le Darknet un fusil d’assaut de type kalachnikov ainsi que des munitions, qui ont été envoyées depuis les États-Unis. L’ensemble de ce matériel a été récupéré par les douanes à son arrivée en France. Durant sa garde à vue, le suspect de 27 ans n’a pas évoqué le moindre projet d’action violente, sans toutefois donner d’explications sur son achat détaille Le Parisien. Les enquêteurs n’ont pas non plus identifié de cible à ce stade.

De la littérature djihadiste à son domicile

Les motivations de cet homme, qui « joue les imbéciles » en garde à vue selon une source proche du dossier citée par le quotidien francilien, restent donc à éclaircir. Néanmoins, une perquisition a été menée à son domicile et les policiers ont fait une découverte inquiétante. Ils ont en effet saisi une importante littérature djihadiste ajoutent nos confrères.

Dans ce dossier, le parquet national antiterroriste (PNAT) a ouvert une enquête pour association de malfaiteur terroriste criminelle et infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste. Le mis en cause devait être présenté à un juge antiterroriste en fin de journée ce samedi.

Les faits surviennent alors que s’ouvre mercredi 8 septembre 2021 à 12h30 devant la cour d’assises spéciale de Paris, le procès des attentats du 13-Novembre ayant fait 131 morts et 413 blessés. Au total, vingt personnes sont renvoyées devant la cour d’assises. Quatorze accusés seront présents, dont Salah Abdeslam, seul membre toujours vivant des commandos terroristes. Six autres accusés seront jugés par défaut. Un jugement sous haute surveillance qui durera au moins 145 jours, jusqu’au 25 mai.


(SOURCE) : actu17.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®