France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Jean Castex : ce petit rappel qui va en faire déchanter plus d'un

Le premier ministre Jean Castex s'est exprimé ce 8 septembre pour appeler à la vigilance. L'épidémie n'est pas encore dernière nous comme il l'a rappelé lors de son compte rendu du conseil des ministres.

Image d'illustration

Par : / closermag.fr

Vigilance constante. Le premier ministre Jean Castex a profité du compte rendu du conseil des ministres, diffusé notamment sur BFMTV, non pas pour souhaiter un bon anniversaire à sa femme, mais pour faire le point sur l'état de la pandémie. Selon ses propos, "la rentrée scolaire se passe bien mais nous restons vigilants.(...) L'épidémie n'est pas encore derrière nous et les variants en particulier doivent nous inviter à conserver la plus grande des prudences". Comme l'a rappelé le Parisien, ce 8 septembre 2021, plus de 4,5 millions de personnes sont mortes dans le monde entier à cause du Covid-19 avec, aux Etats-Unis et au Mexique notamment, des bilans journaliers encore très élevés.

Jean Castex, qui parlait cet après-midi en direct de l'Elysée, a cependant tenu à rassurer les Français en revenant sur les objectifs et les priorités du gouvernement. Ce dernier entend prendre les mesures nécessaires pour lutter contre la pandémie mais n'oublie pas non plus qu'il est indispensable de soutenir la reprise économique. Le premier ministre ne s'est par ailleurs pas privé d'une touche d'optimisme. "Si nous ne sommes pas encore revenus à une vie tout à fait normale, cette rentrée se présente malgré tout sous un jour nouveau. Les progrès spectaculaires de la vaccination au cours de l'été nous ont permis d'affronter cette quatrième vague sans mesure de fermeture, de couvre-feu ou de confinement, en tout cas sur le territoire métropolitain".

Les tests PCR et antigéniques ne seront bientôt plus remboursés

Lors de sa prise de parole, Jean Castex a aussi rappelé que "les tests PCR et antigéniques ne seront plus systématiquement remboursés par la sécurité sociale" et ce à partir du 15 octobre. Une mesure non seulement économique mais qui vise aussi à encourager la population à continuer de se faire vacciner. Selon les chiffres donnés par le premier ministre, "88 % de la population en âge d'être vaccinée a reçu une première dose". La campagne continue donc, entre idée étrange du gouvernement pour que les jeunes sautent le pas et arrêt du remboursement des tests.


(SOURCE) : closermag.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®