France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Jean-Jacques Goldman : son fils, Michael, accusé d'avoir tolérer l'antisémitisme et le complotistisme

Michael Goldman, le fils de Jean-Jacques Goldman, a créé la polémique dans Complément d'enquête, jeudi 2 septembre 2021, sur France 2. Il a assuré qu'il continuerait de promouvoir des projets jugés antisémites.

Image d'illustration

Par : Marine T. / closermag.fr

Voilà des déclarations qui ne devraient pas lui faire bonne publicité. Jeudi 2 septembre 2021, Complément d'enquête, diffusée sur France 2, s'est intéressée de plus près à la plateforme de levée de fonds Tipeee, gérée par Michael Goldman et Jonas Mary. Selon les journalistes de l'émission, on peut y trouver plusieurs projets jugés antisémites ou complotistes. Mais pour le fils de Jean-Jacques Goldman, ce ne sont pas des raisons suffisantes pour empêcher les personnes porteuses de ces projets de les empêcher d'être sur sa plateforme. "C'est parce que ce monsieur, qui n'a pas été condamné a priori, est sur le site que je peux dire à tous les autres : 'Sachez que si vous êtes sur Tipeee et que vous n'avez pas été condamné par la justice, vous pourrez venir ici tranquillement, on ne vous foutra jamais dehors'", a-t-il ainsi lâché.


Il a ensuite été soutenu par son complice, Jonas Mary. "Mon rôle, c'est d'accompagner toutes les paroles, pour qu'elles aient les moyens de débattre entre elles." Si Michael Goldman est conscient qu'en tenant de tels propos, il pourrait créer la polémique et se mettre de nombreuses personnes à dos, il est bien décidé à aller au bout de sa démarche. "J'assume tout ce qu'il y a sur le site, du plus antisémite au moins antisémite, du plus complotiste au moins complotiste", a-t-il poursuivi.

Michael Goldman ne compte reculer devant rien

"Parce que tant que ces gens-là n'ont pas été condamnés par la justice pour ce qu'ils disent, je ne vois aucune raison valable et morale de les enlever du site, et je leur dis même que nous, on fera en sorte de les défendre sur ce site." Rapidement, ces propos ont été dénoncés sur les réseaux sociaux, par de nomvreux internautes. Certains créateurs de contenus, qui étaient présents sur sa platefome, ont d'ailleurs annoncé clôturer leur compte.


(SOURCE) : closermag.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®