France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

La candidature de Xavier Bertrand frappée au portefeuille par LR ?

Alors qu’il refuse toujours de participer à la primaire de la droite, Xavier Bertrand est dans le viseur de ses concurrents. Selon Le Point, ses adversaires estiment qu’il sera contraint de rejoindre la primaire s’il souhaite obtenir un financement pour une possible campagne présidentielle.

Image d'illustration

Par : V.A.

Même en politique, l’argent est le nerf de la guerre. Et Xavier Bertrand pourrait l’apprendre à ses dépens. Selon les informations, vendredi 10 septembre, du magazine Le Point, qui cite un proche de Valérie Pécresse, le président de la région Hauts-de-France « sera obligé d’aller à la primaire, car c’est le gagnant qui récupérera l’argent des Républicains ». Jusqu’à présent, l’élu a toujours refusé de participer à la primaire de la droite. Un proche du président de la République affirme de son côté que si Xavier Bertrand « commence à aller voir des grands patrons, ils vont lui répondre qu’ils roulent pour Macron. Il a aussi commis une erreur en prenant Philippe Villin dans son équipe ». Ce banquier d’affaires, chargé de lever des fonds pour l’ex-ministre, fait l’objet d’une fatwa des macronistes, qui le suspectent d’avoir véhiculé des rumeurs sur une homosexualité supposée du Président. Ce à quoi le patron des Hauts-de-France rétorque qu’il entend poursuivre une campagne « intimiste » et sans « grand barnum ».

Une seule candidature à droite

L’étau se resserre autour de Xavier Bertrand qui fait une campagne en solo mais qui joue désormais la carte de l’apaisement avec son camp. Invité sur les ondes de France Bleu ce vendredi 10 septembre, Xavier Bertrand, talonné par Valérie Pécresse dans les sondages, a appelé au rassemblement : « Il n’y aura qu’une seule candidature. C’est un devoir pour chacun d’entre nous, et pour moi également ». Lors de la même interview, Xavier Bertrand a commenté une photo des ténors de la droite, sourires aux lèvres, réunis autour d’une table à l’occasion des journées des parlementaires Républicains jeudi 9 septembre : « Hier soir c’était important, c’est pas seulement une image ».

Avant d’ajouter : « Damien Abad et Christian Jacob avaient voulu ce moment de rassemblement. Et au final, quand on met de côté tous les commentaires et tous les articles, autour de la table, on se parle ».



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®