France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

« Le politique courageux, ce n’est pas le commentateur » : le député LR Aurélien Pradié se paye Eric Zemmour

Lors de la rentrée politique des jeunes LR, le secrétaire-général des Républicains a évoqué l’hypothèse d’une candidature d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle, renvoyant le journaliste à sa position de « commentateur ».

Image d'illustration

Par : V.A.

Il est assez rare que les membres des Républicains évoquent l’éventualité d’une candidature d’Éric Zemmour en 2022. Le sujet, qui dynamite le début de campagne, est pourtant très régulièrement commenté par le Rassemblement national, LREM, le gouvernement ou Jean-Luc Mélenchon et les Insoumis. Les Républicains, eux, se font discrets. Fors quelques déclarations d’élus locaux séduits, la direction du parti semble se terrer dans un mutisme que, jusqu’à présent, seul était venu perturber Julien Aubert. En juin dernier, le député du Vaucluse s’était même montré favorable à une candidature d’Éric Zemmour à la primaire de la droite — un intérêt que, depuis, Julien Aubert a nettement modéré, renonçant même à inviter le journaliste à sa rentrée politique.

Chiche ?

Un changement de braquet qui paraît en tout cas rejoindre la ligne du parti, telle qu’exprimée par son secrétaire-général, Aurélien Pradié. Samedi 4 septembre, lors de la rentrée politique des jeunes LR à Paris, ce dernier a donc évoqué l’ « hypothèse Zemmour ». Sa position est claire : Éric Zemmour est peut-être un éditorialiste très populaire à droite, mais certainement pas un homme politique. « Le politique courageux », explique celui qui est aussi député du Lot, « ce n’est pas le commentateur, c’est celui qui va sur le terrain et qui gagne une élection ». Une façon de glisser au journaliste, qui a récemment quitté Le Figaro pour se consacrer à la promotion de son nouvel essai, que chacun ferait mieux de rester à sa place. Gare, cependant, à ce qu’Éric Zemmour ne prenne pas Aurélien Pradié au mot, en décidant d’aller « sur le terrain » pour « gagner une élection »…




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®