France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

PARIS : UNE ÉCOLE TRANSFORMÉE EN SALLE DE SHOOT ?

Des parents d'élèves de l'école Pelleport, à Paris, se sont rassemblés ce samedi 4 septembre devant l'établissement afin de protester contre le projet de création par la mairie d'une salle de shoot au milieu du groupe scolaire.

Image d'illustration

Par : CNEWS

C'est un projet qui met parents d'élèves et riverains vent debout. «Nous sommes mobilisés parce que le maire (Eric Pliez, DVG, NDLR) nous a confirmé hier que le projet toucherait probablement et presque sûrement le 172 rue Pelleport qui se trouve au milieu d’un groupe de trois écoles, d’un Ehpad et de trois crèches», a expliqué au micro de CNEWS, Agnès Salom, parent élue de l’école 166 Pelleport.

«Cette salle de soins ne nous semble pas forcément opportune au milieu d’un tel groupe scolaire avec une telle densité d’enfants autour», a-t-elle insisté.

Concrètement, toujours selon Agnès Salom, «il y a à ce stade deux numéros (de rue pour l'implantation de la salle de soins, NDLR) qui circulent, le 66 rue Pelleport et le nôtre. Hier, le maire a eu une position relativement claire et il nous semble bien que c’était le nôtre. Il ne nous a pas confirmé cet état de fait, il nous a dit qu’il ferait une concertation pour nous informer (...) le maire est en réflexion avec Mme Hidalgo», a encore indiqué Agnès Salom.

Comme elle l'avait annoncé, la maire (PS) de Paris, Anne Hidalgo, a proposé en début de semaine «4 solutions» afin d'accueillir et de prendre en charge les consommateurs de crack en grande déshérence, dans un courrier envoyé au Premier ministre, Jean Castex.

«Il est grand temps d'ouvrir des lieux supplémentaires de prise en charge qui permettront de sortir ces personnes de la rue et de leur dépendance», a ainsi fait savoir Anne Hidalgo, ajoutant que les élus parisiens avaient voté en faveur de la création de «de lieux de prise en charge du crack [...] à taille humaine, disséminés sur l'ensemble du territoire du Grand Paris».


(SOURCE) : CNEWS LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®