France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Trafics à Marseille : l’efficacité de la vidéosurveillance fait débat

Les caméras promises par Emmanuel Macron à la cité phocéenne sont bien accueillies par les policiers, mais certains rappellent que la vidéosurveillance ne suffira pas à mettre fin aux trafics, explique Franceinfo.

Image d'illustration

Par : V.A.

Emmanuel Macron a annoncé lors de son déplacement à Marseille début septembre le déploiement de 500 caméras de vidéosurveillance. Si la mesure était réclamée par des syndicats de policiers, certains acteurs rappellent que les caméras n’auront d’intérêt que si des moyens conséquents sont déployés pour leur exploitation et leur entretien, relève Franceinfo.

Un outil mais pas une solution

Les caméras qui dérangent les trafics sont souvent détruites par les délinquants. Certaines n’ont qu’une espérance de vie de quelques jours, pointe Yannick Ohanessian, l’adjoint à la sécurité de la ville de Marseille. Et leur entretien restera à la charge de la municipalité, pour un budget annuel de sept millions d’euros. De même, il faudra tenir compte des ressources humaines nécessaires à l’exploitation de ces images, afin de ne pas retirer des policiers des rues pour les placer devant un écran.

Autre inquiétude, le fait que les caméras ne servent qu’à déplacer le problème. La réimplantation des points de deal dans un autre lieu à chaque démantèlement est, en effet, un des grands défis de la lutte contre les trafics. Les différentes études sur le sujet ne permettent d’ailleurs pas d’affirmer que la vidéosurveillance réduit significativement la délinquance, note Franceinfo. En revanche, les caméras pourraient rester un outil utile aux forces de l’ordre. « Clairement, ces caméras ne permettront pas de lutter contre le trafic de drogue, mais elles faciliteront le travail des policiers, notamment pour la vidéo verbalisation », résume Jean-Baptiste Perrier, professeur en criminologie à Aix-en-Provence.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®