France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Un mystérieux signal en provenance du centre de la Voie lactée

Grâce à des instruments toujours plus performants, les astronomes continuent de faire des découvertes étonnantes. Aujourd'hui, un mystérieux signal radio en provenance du centre de la Voie lactée. L'enquête pour en déterminer l'origine est ouverte.

Image d'illustration

Par : Nathalie Mayer / futura-sciences.com


L'Australian Square Kilometer Array Pathfinder (Askap) -- comprenez le réseau de radiotélescopes australien d'un kilomètre carré -- est l'un des radiotélescopes les plus sensibles au monde. Il a déjà permis aux astronomes de découvrir des galaxies ou d'enregistrer les fameux sursauts radio rapides -- que les anglophones appellent Fast Radio Bursts (FRB) et dont nous reparlerons bientôt sur Futura, en compagnie de Françoise Combes, astrophysicienne et médaille d'or 2020 du CNRS.

Cette fois, l'Askap dévoile un mystérieux signal transitoire en provenance du centre de la Voie lactée. Les astronomes de l’université de Sydney (Australie) l'ont baptisé ASKAP J173608.2-321635. Mais ils ignorent encore quel objet pourrait en être à l'origine. Les propriétés de ce signal apparaissent en effet des plus étranges. Et ce ne serait pas la première fois qu'une source radio mystérieuse dévoilerait un événement inhabituel. Pas plus tard que la semaine dernière, l'exemple de cette étoile qui a explosé en avalant un trou noir !

Les astronomes rapportent que le signal ASKAP J173608.2-321635 est très variable. Il peut émettre pendant plusieurs semaines. Puis disparaître. Entre avril 2019 et août 2020, il est apparu 13 fois dans les données de l'Askap. En février 2021, il a pour la toute première fois pu être détecté par le radiotélescope MeerKAT (Afrique du Sud). Idem en avril 2021 pour la détection rapportée par l'Australian Telescope Compact Array (Atca). Comme pour venir confirmer le caractère insaisissable du signal radio qui était jusqu'alors passé inaperçu.

Déjà quelques pistes éliminées

D'autant plus inaperçu peut-être qu'aucun signal à une autre longueur d'onde ne l'accompagne. Rien du côté des rayons X ou du proche infrarouge. Rien non plus dans les archives des observations radio.

Les astronomes notent par ailleurs que ASKAP J173608.2-321635 est fortement polarisé. De quoi suggérer une diffusion et une magnétisation. Mais celles-ci sont-elles le résultat de poussières et de champs magnétiques rencontrés par le signal dans son voyage jusqu'à nous ou issues de la source du signal elle-même ? La question reste posée.

Toutefois dans leur quête pour identifier la source de ce mystérieux signal, les astronomes éliminent déjà plusieurs pistes. Par exemple, il ne s'agit pas d'une étoile éruptive. Car le signal radio s'accompagnerait alors d'une émission dans le domaine des rayons X. Il ne s'agit pas non plus d'un pulsar dont la périodicité serait bien plus régulière que celle observée pour ASKAP J173608.2-321635.

Peut-être alors que ASKAP J173608.2-321635 doit être classé parmi ceux que les anglophones appellent les Galactic Center Radio Transients (GCRT) -- comprenez, les signaux transitoires en provenance du centre de la Galaxie. Dans les années 2000, les astronomes ont identifié trois de ces signaux. D'autres sont en attente de confirmation. Les chercheurs en ignorent encore la source. Mais ASKAP J173608.2-321635 partage avec les GCRT plusieurs caractéristiques. S'il est confirmé qu'il s'agit de cela, il pourrait constituer la preuve qu'il existe des sources similaires qui n'ont pas encore pu être observées. Notamment en raison de leur inconstance.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®