France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

Une femme violée et dépouillée chez elle en pleine nuit près de Troyes, un suspect écroué

Les policiers de la sûreté départementale (SD) de l’Aube sont parvenus à identifier un homme âgé de 19 ans soupçonné d’avoir violé une femme de 51 ans alors qu’il cambriolait sa maison en pleine nuit, près de Troyes, la semaine dernière. Son complice présumé a également été retrouvé.

Image d'illustration

Par : actu17.fr

La victime a vécu un horrible calvaire dans la nuit du 25 au 26 août. Cette femme de 51 ans qui habite une maison à Saint-Julien-les-Villas a entendu du bruit vers 2 heures du matin et s’est réveillée. Elle s’est dirigée vers sa cuisine avant de tomber face-à-face avec le cambrioleur qui venait de s’introduire chez elle. La quinquagénaire a tenté de prendre la fuite, en vain. L’homme l’a menacée avec un tournevis et lui a ordonné de lui dire où ses biens de valeur se trouvaient. Il a fait main basse sur des bijoux puis a emmené de force la victime dans son garage, où il l’a violée à plusieurs reprises.

Après s’être emparé d’autres biens, notamment un téléphone portable et une carte bancaire, l’agresseur a contraint cette dernière à prendre une douche. Elle a ensuite été ligotée à son lit et bâillonnée. « Il avait certainement pour objectif de faire disparaître toutes traces ADN en forçant la victime à se doucher », souligne une source proche de l’enquête. L’auteur a ensuite disparu avec son butin.

La quinquagénaire a donné l’alerte peu après. Elle a été transportée à l’hôpital et s’est vu dans un premier temps attribuer 5 jours d’Incapacité totale de travail (ITT). Les enquêteurs de l’unité des atteintes aux personnes de la sûreté départementale ont procédé à des constatations dans la maison et des prélèvements ont été réalisés dans le but d’isoler une trace de l’agresseur.

Un suspect âgé de 19 ans, déjà connu des services de police, a rapidement été identifié. Originaire de la région parisienne, ce sans domicile fixe vivrait dans la région de Troyes depuis plusieurs semaines. Une fiche de recherche a été émise et c’est un équipage de police-secours de la commune qui l’a repéré et interpellé ce mardi vers 13h30. L’homme a été immédiatement placé en garde à vue pour être interrogé.

Un complice identifié

Durant ses auditions, il a nié les faits dans un premier temps, avant de finalement reconnaître le cambriolage, rejetant toute accusation de viol. « Il a confié ce qui s’était passé cette nuit-là à l’un de ses proches et a parlé aussi d’une seconde agression », glisse cette même source. Le suspect a également communiqué l’identité de son complice avec qui il aurait commis cette autre agression. Ce second suspect a été identifié par les policiers : il a récemment été admis en psychiatrie et aurait fait le guet la nuit du 25 au 26 août, pendant que l’agresseur agissait dans la maison de la quinquagénaire. Une perquisition au domicile de cet homme a permis de retrouver les biens dérobés chez l’habitante, ce qui a confirmé son implication. Une expertise comportementale devra déterminer s’il peut être poursuivi par la justice.

Le principal mis en cause de 19 ans a été déféré ce jeudi avant d’être mis en examen et placé en détention provisoire. Une information judiciaire a également été ouverte.

10 jours d’ITT pour un homme de 50 ans

Un rapprochement avec une seconde enquête concernant des faits commis le 22 août dernier a ensuite été fait par les fonctionnaires de la SD. Ce jour-là, un homme de 50 ans a été violemment frappé et dépouillé par deux individus encagoulés. 10 jours d’Incapacité totale de travail (ITT) ont été attribués à la victime. La suite des investigations permettra de confirmer que les faits ont été commis par les deux mêmes auteurs.


(SOURCE) : actu17.fr LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®