France

[France][bsummary]

Europe

[Europe][bsummary]

International

[International][bsummary]

SCI-TECH

[SCI-TECH][bigposts]

Faits divers

[Faits divers][twocolumns]

[VIDEOS] Salon «Désir d'enfant» : les opposants à la GPA se mobilisent à Paris

Plusieurs associations ont manifesté ce samedi, porte de Champerret, contre la tenue d'un salon où des intervenants font la promotion de la gestation pour autrui, pourtant illégale en France.

Image d'illustration

Par : Le Figaro

Pour la deuxième année consécutive, Désir d'enfant a organisé un évènement réunissant des «experts en fertilités» et des personnes à la recherche de «soutien dans leur projet de devenir parent». Au programme ce week-end du 4 au 5 septembre, plusieurs méthodes seront évoquées, notamment celle de la procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA), qui n'est pas autorisée en France.

Indigné par ce salon et par «le silence du gouvernement», le collectif Manif pour Tous a organisé, à 14h30, une manifestation porte de Champerret, le lieu de l'événement. De nombreux manifestants se sont réunis, portants plusieurs slogans :

«La dignité des femmes n'a pas de frontière : la GPA, c'est non !» ; « tolérance zéro pour les atteintes aux droits des femmes !» ; «abolition internationale de la GPA !» ; «la grossesse n'est pas un business» ; «GPA : ni en France, ni à l'étranger !» ; «l'humain n'est pas une marchandise» ; «le corps des femmes n'est pas à vendre».

Une autre organisation, la Ciams (Coalition internationale pour l'Abolition de la Maternité de Substitution), composée de 21 associations dont CQFD lesbiennes féministes qui défend par ailleurs le droit à l'avortement, le mariage gay ou l'accès à la contraception, était également présente pour protester. «Nous sommes contre la promotion de la GPA faite ici, car cette pratique de marchandisation instrumentalise les femmes et nie leur dignité», a expliqué Catherine Morin Le Sech, présidente de CQFD lesbiennes féministes.

L'association Osez le féminisme ! en France était aussi présente samedi porte de Champerret. Ses membres portaient le vêtement de la Servante écarlate, personnage du roman dystopique éponyme de Margaret Atwood dans lequel des femmes sont exploitées par les plus riches pour leurs capacités reproductives.


(SOURCE) : Le Figaro LIRE L'ARTICLE COMPLET



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à 01CNews.fr ®